RODIN ET CRUET

En 1893, Auguste Rodin s'installe à Meudon dans la villa des Brillants. Lors de ses déplacements entre la villa et son atelier de la rue Varenne, il repère l'ancien château des Princes de Conti à Issy Moulineaux, un chef d'oeuvre de l'architecture classique en partie ruiné pendant les combats de "l'Année terrible" (1870-1871). En 1904/05 lorsque le château est livré aux démolisseurs, il acquiert deux de ses plus beaux ornements : le portique à colonnes de la façade principale et le fronton qui couronne la façade postérieure, pour les faire remonter dans sa propriété.

RODIN ET CRUET2

trois ans plus tard, en quête d'un nouvel atelier, il se souvient que les communs du château ont été conservés. Il en loue une partie, l'ancienne orangerie, et la fait aménager en atelier de moulage pour y installer un de ses assistants, Paul Cruet.

Le mouleur est pour tout sculpteur-modeleur un auxilliaire précieux, indispensable, qui prend étroitement part, dès sa genèse, à la réalisation de l'oeuvre. Le matériau qu'il utilise, le plâtre, occupe une place essentielle dans le processus créatif et la diffusion des oeuvres.

Rodin, comme tous les sculpteurs de son temps, appréciait et savait utiliser les multiples effets plastiques et colorés du plâtre. Dans ses expositions, il n'hésitait pas à montrer des épreuves en plâtre, mais aussi des photographies et des dessins, aux côtés de ses sculptures. Ces éléments jouaient un rôle central dans sa démarche artistique.

Jusqu'aux années 1980, la place du plâtre en sculpture était mal considérée. IL est aujourd'hui reconnu à part entière.