port Tino Rossi

 

ajaccio

La fondation de la ville génoise d'Ajaccio date de 1492. La Corse est alors sous l'autorité de la Banque génoise de Saint-Georges. L'architecte milanais, Cristoforo de Gandino, est envoyé de Gênes pour réaliser les plans de la ville. On abandonne alors l'ancienne cité épiscopale d'Adjacium, trop exposée aux incursions barbaresques comme aux épidémies dues aux eaux stagnantes.

La première pierre est posée en avril 1492 sur un promontoire appelé Capo di Bolo à l'emplacement prévu pour une forteresse. Un château fort est alors bâti sur une presqu'île permettant une meilleure surveillance du golfe; il se transformera, au cours du XVIe siècle, en citadelle. En même temps, se développe la ville qui loge, alors, sept cents habitants. Les maisons génoises sont simples, à un étage. La toiture est en ardoise et les façades sont percées d'ouvertures étroites. Elles étaient parfois colorées selon la tradition ligure (teintées en terre naturelle) ou recouvertes de chaux. De la fin du XVIe au début du XVIIe siècle, les constructions d'édifices religieux se succèdent: la cathédrale, et les églises de San Rucchellu, Saint-Érasme (ancienne église des Jésuites) et Saint-Jean-Baptiste. L'édification de la maison natale de Napoléon, rue Saint-Charles, a été commencée au mi-lieu du XVIIe siècle. Acte de fondation de la ville: Au nom du Seigneur, Amen. Que tous ceux auxquels parviendra le présent document sachent ce qui suit: Messire Cristoforo de Gandino, architecte, a été commis par le Magnifique Office de Saint-Georges pour la construction, édification et érection d'une forteresse ou château fort en la localité d'Ajaccio de l'isle de Corse. (Traduit de l'italien).
En 1575, le Sénat de Gênes a concédé à la cité d'Ajaccio des armoiries « d'azur » à la colonne d'argent surmontée des armes de Gênes, accostée de deux lévriers blancs" avec la légende circulaire : "ainsi les Ajacciens envers la république de Gênes".
Dans la première moitié du XVIIIe siècle, ces armoiries furent modifiées en signe d'indépendance à l'égard de Gênes.

Napoléon Bonaparte naît à Ajaccio le 15 août 1769

 

Napoléon
Napoléon

Fils de Charles-Marie Bonaparte (Ajaccio 27 mars 1746 – Montpellier 24 février 1785) et de Maria Laetitia Ramolino (1750 – 1820), il recevra à Ajaccio l’éducation d’un fils de notable jusqu’à son départ à l’âge de neuf ans pour Autun et Brienne.

Il ne reviendra en Corse qu’en 1788, breveté de l’école militaire. Il y participera à la révolution française, où il se séparera de Pascal Paoli, en raison de son attachement aux idéaux jacobins.
Il quittera l’île en mai 1793 et n’y reviendra que quelques jours au retour de la campagne d’Egypte en 1799.

port Tino Rossi

Ajaccio, ville natale de Napoléon Bonaparte, c'est d'abord un site unique, magique. La ville se dessine au coeur d'un des plus beaux golfes du monde, sur un fond de montagnes enneigées jusqu'au printemps. A la beauté des lieux répond en écho la douceur du climat et l'art de vivre "à l'ajaccienne".Couleurs vives, lumière radieuse, le peintre Henri Matisse y découvre la "lumière du sud", odeurs gourmandes, sourires des Ajacciens, Ajaccio sait se faire aimer au premier contact. Le matin, savourez l'atmosphère de la cité. Flânez sur le vieux port, sur les marchés plein d'animation et dans les ruelles aux nobles demeures de la vieille ville. Dans la journée, goûtez les plaisirs des plages de sable blanc où l'on se baigne jusqu'à la fin de l'automne. Et le soir, après le spectacle toujours renouvelé du coucher de soleil rougeoyant sur les Iles Sanguinaires, la nuit vous appartiendra. Riche de fêtes, de chants et de convivialité. - See more at: http://www.ajaccio-tourisme.com/patrimoine-naturel/PCUCOR2AV5008OQ-6/detail/ajaccio/ajaccio#sthash.zuH0U57y.dpuf
Ajaccio, ville natale de Napoléon Bonaparte, c'est d'abord un site unique, magique. La ville se dessine au coeur d'un des plus beaux golfes du monde, sur un fond de montagnes enneigées jusqu'au printemps. A la beauté des lieux répond en écho la douceur du climat et l'art de vivre "à l'ajaccienne".Couleurs vives, lumière radieuse, le peintre Henri Matisse y découvre la "lumière du sud", odeurs gourmandes, sourires des Ajacciens, Ajaccio sait se faire aimer au premier contact. Le matin, savourez l'atmosphère de la cité. Flânez sur le vieux port, sur les marchés plein d'animation et dans les ruelles aux nobles demeures de la vieille ville. Dans la journée, goûtez les plaisirs des plages de sable blanc où l'on se baigne jusqu'à la fin de l'automne. Et le soir, après le spectacle toujours renouvelé du coucher de soleil rougeoyant sur les Iles Sanguinaires, la nuit vous appartiendra. Riche de fêtes, de chants et de convivialité. - See more at: http://www.ajaccio-tourisme.com/patrimoine-naturel/PCUCOR2AV5008OQ-6/detail/ajaccio/ajaccio#sthash.zuH0U57y.dpuf